mercredi 31 décembre 2014

A L'AUBE DE 2015

Nous vous souhaitons à toutes et tous une très bonne année 2015 !

Et nous vous livrons une analyse de contexte dans lequel nos représentants s'impliquent et vont continuer à s'impliquer pour une action qui aille dans le sens que vous attendez. 


CONSEIL MUNICIPAL (le CONSMU) DE NOVALAISE

Elus de la liste des municipales Novalaise Autrement, nous n'en sommes pas encore à tirer un bilan.

En effet, 2014 est une mise en situation de 9 mois seulement. Ces mois passés depuis mars ont d'abord permis à nos 4 élus de prendre leurs marques et d'approfondir leur connaissance des autres 15 élus de la liste qui fut majoritaire par le vote de mars.
Néanmoins le conseil porte 11 conseillers au total qui sont totalement neufs dans ce mandat et qui, comme nous, découvrent les vicissitudes de la tâche.

La marche que notre quadri-team s'est fixée est de faire valoir, à chaque fois, notre vision pour les projets communaux et nous ne manquons pas les occasions de la défendre.
Nous vous avions présenté, lors de la campagne, un objectif de gestion différente de celle qui existait jusqu'alors et qui perdure. Vous avez plébiscité notre approche et nous nous faisons devoir de réagir en gardant cet esprit.
Notamment pour faire entrer dans les prises de décisions, plus de transparence, plus d'échanges et de concertation préalables, une meilleure prise en compte des opinions de la population, un respect plus marqué de la ruralité et de l'environnement, etc...

Ce n'est pas gagné pour qu'une évolution se fasse, loin s'en faut.
Les habitudes sont encore ancrées pour que tout continue comme avant.
En 2015, nous vous détaillerons encore les points de choix auxquels nous n'adhérerons pas.

Pour l'heure, quelques projets qui méritent votre attention ou votre implication
  • L'aménagement de la route du Bief du moulin (parkings, cheminement, démontage du pédibus...).
  • L'aménagement de la route du col de la Crusille (cheminement, sécurisation...).
  • Le devenir de la Grange de l'épine.
  • La réhabilitation des chemins de randonnée.
  • La création de jardins partagés et potagers privatifs.
  • Le règlement d'utilisation de la Maison des associations.
  • Le parking de la Fatta et la circulation routière du site.
  • La politique d'animation du village.
  • etc...
COMMUNAUTÉ DE COMMUNES

En CCLA, c'est un sentiment d'exclusion pénible qui se fait jour. Beaucoup trop de choses se définissent en dehors des commissions, et même en dehors d'une bonne troupe de conseillers.

Les sujets sont bien plus nombreux, et plus coûteux aussi, d'ailleurs. Ils mériteraient plus d'échanges préalables avant d'être présentés en conseil. Ils tombent souvent un peu brutalement, laissant 2 ou 3 jours seulement pour préparer le vote du sujet. Lorsqu'un dossier est dense ou complexe, avec des arguments insuffisamment déployés ou avec les pièces justificatives non communiquées, le conseil en est réduit à "enregistrer" une décision rattrapée par l'urgence d'un délai ou à valider des actions déjà lancées.
Un exemple frappant : la revente de la propriété "boîte à musiques" au Conseil Général voté il y a 2 mois. Aucune information n'a été diffusée préalablement, aucun plan, cadastre, descriptif, motif de la préemption d'il y a 2 années, etc... La quinzaine d'élus nouveaux a eu l'air de tomber des nues, et n'a vraisemblablement pas tout compris du dossier, votant sans choix autre du devenir de ce lieu que celui d'être motivé par le besoin d'argent criant de la CCLA. Ces procédés doivent cesser de toute urgence.

Le seul temps de discussion qui peut être accordé lors d'un conseil communautaire (ou municipal aussi) ne permet pas une durée de débat suffisant si l'on n'est pas informé à l'avance et en n'ayant pas eu le temps d'avoir des échanges de points de vue. Se forger une opinion demande du temps de réflexion. Nous ne l'avons pas toujours, ce qui empêche la bonne préparation, l'investigation, la recherche de solutions alternatives, etc..

Le sentiment que cette (pseudo) urgence est tout à fait organisée pour ne pas laisser cours à la réflexion de groupe, est sensation très désagréable pour les élus hors du "Club". Nous y reviendrons.

Les projets en cours de réflexion qui méritent votre attention ou votre suivi :
  • La réforme territoriale pour la fusion de plusieurs communautés de communes avant 2017 (lesquelles ?).
  • La fusion de la Maison du lac avec l'Office de Tourisme (création d'une société de gestion indépendante ?).
  • La mise en projet pour la propriété "Guinguette" à Aiguebelette-le-lac (appel à idées et offres ?).
  • La réflexion pour l'aide à reprise et dynamisation des commerces touristiques (restaurants, hôtels, maisons d'hôtes, gîtes, etc..).
  • Les liaisons cyclables et piétonnes : secteur Novalaise-village jusqu'au lac, réflexion sur voies cyclables lac et monts...
  • L'ouverture du lac à des bateaux de groupes (?).
  • La mise en oeuvre de la Réserve Naturelle Régionale (quelle gestion ?).
  • La modification du Règlement du lac (pour inclure le nouveau bassin d'aviron).
  • Le lancement d'étude pour la réfection de la centrale d'assainissement du secteur Lac (LE gros chantier à déployer).
  • La réflexion de fond sur le développement touristique du lac...
  • La mise en place d'une politique culturelle et d'animations...
  • La mise en place du SCOT et des PLUi (intercommunaux).
  • La problématique des finances "tendues" de la CCLA et la génération d'impôts-pansements.
  • etc...
  Suivez-nous ! Nous passerons une bonne année.

samedi 20 septembre 2014

RENTRÉE STUDIEUSE et ANIMÉE

N'oubliez pas de regarder régulièrement les compte-rendus des conseils : 
Page des CR Novalaise
Page des CR CCLA

ici, sur ce blog, nous ne pouvons parler que des sujets que nous connaissons et auquel nous pouvons participer. Les autres infos ne peuvent pas être mises en réflexion par notre équipe, si elles ne sont pas étudiées ou vues de près. 

Nous avons noté récemment

une idée sympa trouvée sur le web (ce n'est pas Novalaise).
La commission Travaux travaille sur un projet pour un aménagement piétonnier :
Départ place du village sur la route de la Crusille et jusqu'aux lotissements d'habitations...
  • Un trottoir ou chemin à gauche de la route jusqu'au niveau du carrefour du cimetière puis une traversée de la route pour le reste de la montée à droite de la route....
Pour permettre une utilisation multiple correspondant à la tendance des déplacements d'avenir... un chemin à la fois piétonnier et cycliste, sans trottoirs, serait intéressant, protégé par un simple espace gazonné ou une petite barrière bois discontinue, etc....
Ce pourrait être un véritable encouragement à utiliser le vélo et la marche à pied pour rejoindre les écoles, les transports en commun, ou aller faire ses courses avec les enfants, etc...

Nous avons appris qu'une pétition des habitants du quartier FATTA serait parvenue en mairie début septembre. Les conseillers municipaux n'en ont pas encore été informés.
Renseignements pris, il semblerait que les habitants réclament (comme nous !) que le chemin de la Fatta profite de l'aménagement d'un parking permettant la sortie sur la route de yenne, pour créer un sens unique de circulation : entrée centre du village et sortie route de Yenne. Ayant appris qu'un projet de lotissement en haut du quartier est en discussion, ils se mobilisent pour que le chemin ne donne pas accès à un plus grand nombre d'habitations qu'aujourd'hui, le chemin étant trop étroit et peu sécure. A suivre donc ! Bravo les habitants pour cette initiative en tout cas, il est encourageant de voir que la population peut s'approprier son destin et se faire entendre. Notre équipe reparlera encore du cas Fatta.

Un projet de réfection totale du snack de la plage de pré-argent est en gestation. Nécessaire, certes, car l'espace de travail et les normes d'hygiène en vigueur créent un besoin qui est devenu criant. Evidemment, le Mondial aviron de 2015 est un déclencheur de la décision de réaménager le lieu. L'objectif est la mise en service pour la saison d'été prochaine. La commission s'oriente sur un système modulaire habillé de bois, équipé de sanitaires obligatoires, et recevant un intérieur de préparation des repas aux normes avec un accueil client plus adapté. Le budget requis est en attente et l'architecte planche.
Des infos bientôt..


mardi 29 juillet 2014

PARKING FATTA : un sujet qui fâche.

RETOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 JUILLET 2014.

Nous avions suggéré quelques améliorations et des idées que François a relayées en participant activement aux différentes réunions sur le terrain et à la commission des travaux dont il fait partie.

Les réflexions avançaient bon train jusqu'à ce dernier conseil où le Maire vient de mettre un coup d'accélérateur pour stopper le cheminement et lancer son objectif initial sans discussion supplémentaire...disant même qu'il refuse d'aller plus avant puisque de toute façon il possède une délibération ancienne (du conseil municipal d'avant 2014) accordant le projet et que cela lui suffit pour continuer.

Revenons sur le projet du conseil municipal d'avant 2014.
Près des jeux de boules, entre le chemin de la Fatta et la route de Yenne, un parking est prévu, avec une zone tampon fermant sur la route de la Fatta recevant des jeux d'enfants.
OK le projet est intéressant. Les parkings manquent près du village.
Nous repérons d'emblée quelques défauts d'objectifs et de conception, dès notre campagne électorale :
  • L'issue sur la route de Yenne est trop près du virage de sortie du village et paraît dangereuse.
  • le profil du terrain rend l'issue très pentue, ce qui posera problème en hiver par neige ou verglas. 
  • Nous pensons que les jeux d'enfants n'ont pas leur place entre une route et un parking. 
  • La sécurité côté route de Yenne n'est pas résolu (vitesse) et l'accès parking augmente les risques.
De bonne grâce, le projet est remis sur la table de travail d'abord par la visite sur lieu, et en commission, etc... puisque l'urgence n'existe pas. Prenons donc le temps de travailler en réfléchissant sur l'objectif de sécurité, de circulation du chemin de la Fatta, de ces jeux à positionner plus judicieusement...etc..
Dès avril dernier :
  1. Nous proposons en voyant les profils du terrain, que la route de sortie soit déjà positionnée de l'autre côté du terrain, ce qui aurait un double avantage : la rampe serait moins forte car la butte est moins haute à cet endroit + l'entrée-sortie du parking serait plus lointaine du pont et du virage. Cela améliorerait la visibilité et la sécurité déjà. Cette idée de base ne remet rien en cause de l'ergonomie du parking, au contraire elle résout le problème hivernal avec simplicité. 
  2. Nous proposons d'étudier un rond-point ou une raquette de déviation sur la route de Yenne. Le but étant de sécuriser l'entrée au village en ralentissant la route, puisque nous savons que le trafic des camions va grossir (carrière de Marcieux notamment) et aussi l'accès au parking...
Puis en Mai, l'urbanisation galopante rattrape le projet. Un lotissement est en gestation sur le haut de la Fatta, d'autres suivront inévitablement, et on discute de l'accès routier, de la circulation supplémentaire sur le chemin. Alors se fait jour la possibilité de connecter la route de la Fatta à la route de Yenne afin d'envisager de solutionner la dangerosité du centre village à l'embranchement de la route de la Fatta (vers Epicerie du Coing et l'Etape).

Alors, subitement, alors que la commission n'a pas terminé la réflexion globale, Mr le Maire stoppe court, lors du conseil municipal du 23 juillet, à toute évolution plus réfléchie qui pourrait aboutir et solutionner mieux.
Le projet de parking va continuer, c'est très bien. Tout le monde s'accorde là dessus. Pourquoi ne pas aller au bout d'une réflexion plus globale ? Vite, une fois encore, aller trop vite ! Cela fait penser au Pédibus, ou au parcours pédagogique de la Maison du Lac. On réfléchit mais.... Après.

Ce fut déjà notre constat récent, lorsque Mr le Maire avait fait voter, soudainement, un budget "urgent" de plus de 7000 euros pour lancer une pré-étude du cabinet d'architecte Ritz sur la réhabilitation du snack à pré-argent, alors irréfléchi au préalable.....Résultat : 7000 euros foutus en l'air car on ne travaillera pas avec ce cabinet qui prend des honoraires inacceptables pour la réalisation... Le prix d'une voiture !!!! à la benne !!!
Ceci, juste par injonction impérieuse de Mr le Maire qui a fait croire, alors, que le temps manquait et qu'il était urgent (comme d'hab) de voter sans préparation. Nous avions voté contre, mais les nouveaux conseillers municipaux n'ont pas encore compris que Mr le Maire procède souvent en pressant les décisions (urgentes ou non). C'est un mode opératoire qui marche pour forcer la main, la ficelle est connue. Ce type de fonctionnement impulsif ne convient pas aux décisions saines, réfléchies, et durables. Nous le savons et nous réagirons à chaque fois.

Le parking de la Fatta part déjà dans le même contresens. Vite ! Vite ! Vite ! Mr le Maire est pressé
Et puis dans une paire d'années, on cassera pour refaire autrement....Et en attendant le contribuable paye les pots cassés.

Pour nous, AUTREMENT, c'est déjà là !
Et pour vous ?

lundi 14 juillet 2014

ON AVANCE, ON AVANCE !!

La mise en place des nouvelles gouvernances se fait doucement. Les contacts s'établissent et les élus apprennent à se connaître et à travailler ensemble. C'est déjà un gros chantier que de parvenir à un équilibre et à la confiance, si l'on considère les bouleversements qui ont eu lieu un peu partout autour du lac d'Aiguebelette. Un temps d'adaptation est encore nécessaire. Patience !

Les enregistrements commencent à trouver approbation de plusieurs conseillers en CCLA ou dans la commune...Evidemment, c'est beaucoup plus objectif ou plus fiable que les "on-dit" ou les interprétations arrangeantes... 
D'ailleurs à ce sujet, Martine a du contester la rédaction du compte-rendu de séance CCLA du 22 mai, celui-ci décrit les circonstances d'un vote (point n°6 concernant la dérogation temporaire de circulation des moteurs sur le lac) qui ne s'est pas déroulé comme écrit. Malheureusement, nous n'avons été que 2 à réagir, et le compte-rendu a été approuvé avec ses termes faux (nous avons l'enregistrement pour l'attester). Ceci ne doit plus être permis à l'avenir et nous interviendrons de manière plus musclée si cela se reproduit.

CCLA :
Prochain conseil CCLA c'est jeudi 17 juillet à 18:30 à la Maison du Lac. 

Une avancée : déjà la réactivation des mises en ligne des comptes-rendus est en cours. Vous pouvez donc reprendre le fil des informations qui avaient disparues lors du mandat précédent. VOIR sur le site CCLA

Les commissions sont en place maintenant et commencent leurs réflexions de fond, avec les nouvelles équipes qui prennent la main sur les dossiers. 
Il est maintenant clair que les commissions souhaitent faire un état des lieux d'abord, avec une définition de leurs stratégies propres afin de mettre en place une politique structurée à long terme. Il est encore trop tôt pour la commenter, elle mute.

Suivez l'actualité, car vos commentaires, vos idées, votre expérience doivent trouver un écho que nous pourrons relayer.

COMMUNE DE NOVALAISE :
Prochain conseil le 23. La commune met traditionnellement ses comptes-rendus en ligne sur le site internet : 

Là aussi les commissions sont en route pour la prise en main des dossiers. Nos 4 représentants ont choisi de s'investir dans les secteurs qui les intéressaient. Martine a choisi uniquement l'aménagement et l'urbanisme à Novalaise, pour s'investir plus largement dans les tâches de la CCLA (Gestion du lac, déplacements doux, Maison du lac, Urbanisme, développement économique, SMAPS...).
Maintenant, ça roule ! Vous pouvez interpeler chacun d'entre nous pour les rôles qui sont en place.... 
La démocratie participative peut exister si vous nous aidez à la faire vivre. 
  • Les encours sur lesquels nous agissons :
    • le parking de la Fatta que nous souhaitons revoir dans sa conception. En effet des lotissements sont en gestation au dessus de la zone. Les accès routiers doivent être réfléchis plus avant afin d'intégrer ces développements en cours et les projets futurs de constructions immobilières. Selon nous, une connexion de la route de la Fatta à travers ce parking, pour une issue sur la route de Yenne, est pertinente. L'avantage serait de dégorger le carrefour du centre bourg vers l'épicerie et terrasse de l'Etape, pour sécuriser mieux. Réflexion que nous incitons pour ne pas continuer à prendre des décisions morcelées sans stratégie à long terme.
    • Le snack de la plage de Pré-argent : Ce dossier avait mal démarré avec des "décisions" hâtives et coûteuses (voir CR du 25 avril), privilégiant l'urgence à créer un "bel ensemble" architectural harmonisé avec la TOUR de chronométrage du cabinet RITZ....Bof ! Nous sommes intervenus dès que nous avons été interpelés, pour revoir le projet d'abord dans la perspective d'un aménagement cohérent pour l'activité de petite restauration et, notamment, en proposant ds solutions modulaires et spécialisées pour les plages. La commission a été enfin saisie pour mener un vrai travail de fond. Nous y travaillons.
Dernière info pour aujourd'hui, la TOUR et les aménagements de la Plage de Pré-argent sont ILLEGAUX. Le tribunal administratif a donné raison aux associations de protection de notre environnement. Il a annulé toutes les autorisations ayant permis les constructions.
La loi n'a pas été respectée et notamment le code de l'environnement.
Mr le MAIRE avait signé un permis qui n'aurait jamais du voir le jour. Il semble que le Conseil Général veut tenter une régularisation...Mr le MAIRE va devoir faire très attention !

A suivre... Bientôt.

mardi 27 mai 2014

Nos oreilles attentives (suite de l'épisode)

Conseil municipal du 26 mai 2014

Quel est le point commun entre les communes de Guichen (Morbihan, 7500 habitants), Saulx en Chatreux (Essonne, 5000 habitants), Carhaix (Finistère, 7500 habitants), St Priest en Jarez (Loire, 6000 habitants), Ballan-Miré (Indre et Loire, 8000 habitants), St Rémy de Provence (Bouches du Rhône, 10000 habitants), La Teste de Buch (Gironde, 25 000 habitants), Boé (Lot et Garonne, 5 500 habitants), et bien d’autres (car la liste est longue) ???
Ces communes rejoignent de plus grandes, parmi lesquelles Colombes, St Malo, Metz, Nancy, Dijon, etc., en diffusant sur leur site Internet, les enregistrements des conseils municipaux. La ville de Dijon va même encore plus loin en proposant leur retranscription en direct.
En cliquant sur les liens ci-dessous des sites Internet des villes citées ci-dessus, nous découvrons que cela se fait sans commentaire, ni argumentaire. C’est tout simplement normal, somme toute assez naturel.  Les conseils municipaux sont ouverts au public, les enregistrements sont donc organisés par ces communes afin de faire participer plus largement les citoyens à la vie démocratique locale.
Pourquoi revenir sur ce sujet déjà traité lors du post du 28 avril ?
Parce qu’il a été longuement débattu en introduction du conseil municipal d’hier soir, lundi 26 mai 2014. Nous étions 4 personnes dans le public et avons pu assister avec grand intérêt aux échanges entre les conseillers au sujet de l’enregistrement par Martine Schwarz des séances des conseils auxquels elle participe.

Plusieurs conseillers se sont montrés gênés par le fait de ne pas avoir été prévenus qu’ils étaient enregistrés, plus que par l’enregistrement lui-même. Cela peut se comprendre. D’un autre côté, en y réfléchissant ensuite à tête reposée, je me demandais ce qu’il serait advenu si Martine avait prévenu tout le monde qu’elle procédait à l’enregistrement ? Aurait-elle réellement pu le faire ? Les différents conseillers auraient-ils pu ensuite s’exprimer, comme il l’ont fait hier soir, et échanger leurs points de vue ?

D’autres membres du conseil se sont plutôt montrés hostiles, parfois même de manière assez virulente, à l’idée même de l’enregistrement. Certains allant même jusqu’à prétexter qu’il n’y aurait plus dans quelques mois aucun public dans la salle, et que ces enregistrements remettraient en cause la liberté de parole qui pourrait alors s’installer.
Il est triste d’entendre cela. J’ose quand même encore espérer que la plupart de nos élus locaux, qu’ils aient été élus avec 53% ou 47% des voix, sont fiers de ce qu’ils font et feront pour la commune, de l’énergie qu’ils dépensent et dépenseront au service de leurs concitoyens, des projets qu’ils défendent et défendront. Ainsi, ils n’ont rien à cacher au public, bien au contraire ! Plus le public sera présent dans la salle du conseil, plus cela illustrera l’intérêt qu’il porte à leurs actions. Et ces enregistrements ne peuvent que montrer l’engagement de nos élus, leurs débats parfois contradictoires mais toujours constructifs et leur dévouement pour l’intérêt général.

En conclusion, il a été proposé et soutenu par beaucoup de conseillers l’idée d’un enregistrement plus officiel, réalisé avec les moyens de la mairie et dont la diffusion serait gérée par la mairie. Quelle bonne idée ! A suivre, on l’espère, lors d’une prochaine délibération …



samedi 10 mai 2014

CCLA, retour du Conseil com du 17 avril.

Encore une réunion essentiellement liées aux formalités post électorales : élaboration des commissions, désignation des responsables, postulation des délégués, etc....

Les 5 vice-présidents auront la tâche de faire vivre les 12 commissions qui elles-mêmes chapeauteront des thématiques plus ciblées.
cliquez pour agrandir- contenu
participants


Le conseil communautaire est réduit de 32 à 25 personnes en 2014, Il a donc une charge individuelle plus importante. Certaines commissions ont trouvé suffisamment de volontaires. Celles qui ont besoin d'être complétées, le seront en appelant les conseillers municipaux volontaires de toutes les communes.

=====
Le seul sujet porté en débat ce soir là, fut la remise en question de la préemption de la Plage de la Crique. C'était un engagement de campagne de Denis Guillermard.

Arguments échangés, le vote à bulletins secrets donnait un résultat équilibré : 11 voix pour, 11 contre, 3 blancs...Donc proposition rejetée. Le vote à bulletin secret ne donne pas de voix prépondérante.

Ce dossier reste un problème qui pourrait devenir épineux. Pourquoi ?

Revenons sur l'histoire : l'exploitant actuel souhaite acheter le terrain pour devenir entièrement propriétaire du fond qu'il gère depuis plusieurs années et pouvoir engager des travaux de rénovation du snack, notamment. Il signe donc un compromis avec le propriétaire vendeur pour acheter la plage pour la somme de 140 000 euros.
Fin février, l'ancienne CCLA, après un vote "cafouilleux" à main levée refusant la préemption, procède à un second vote sans majorité et laisse la voix prépondérante du président faire le choix.. de préempter.
Polémique chez les élus s'en suivra en découvrant que le risque de devoir acheter le fond de commerce n'a pas été évoqué avant le vote (coût supplémentaire évoqué de 80 000 euros), ni les autres risques d'ailleurs. Devenir propriétaire du lieu engagera à faire les travaux qui s'avèreront nécessaires à la place de l'exploitant actuel... C'est donc une somme beaucoup plus importante que cette préemption engage à l'heure où l'endettement de la CCLA est déjà trop lourd.

Et si ce n'était que cela ? Et bien non, ce n'est pas tout.
L'exploitant actuel a engagé un recours gracieux auprès de la CCLA... Si elle acceptait ce recours, cela remettrait les compteurs à zéro...Moindre mal.
Si elle maintenait sa préemption, il faut s'attendre à la suite juridique au tribunal.. plus lourde de conséquences.

La commission responsable va travailler sur ce sujet et faire ses propositions au prochain conseil, juste avant les dates butoir... 

lundi 5 mai 2014

PORTES OUVERTES MAISON DU LAC : VISITES DES BLOGGEURS

simulation 3D-  www.maisondulac-aiguebelette.com
Le week-end du 26 et 27 avril 2013 avaient lieu les "portes ouvertes" de la maison du lac. Beaucoup de concitoyens semblent avoir répondu à l’appel pour visiter ce nouvel édifice (la CCLA a annoncé 1500 visiteurs). Il faut rappeler que chacun peut se sentir concerné dans la mesure où il a personnellement contribué : l’investissement initial s’élève à 3.5 millions d’€ hors taxes (dont 500 000 € pour les bureaux de la CCLA), soit près de 4.2 millions d’€ TTC, dont 2.6 millions d’€ pour le compte du seul conseil général de la Savoie (Les « près de deux millions d’euros » évoqués dans le dernier Savoie Mag d’avril en page 22…). Et il faudra encore compter chaque année sur un budget conséquent pour le fonctionnement et l’entretien de ces lieux. Comme beaucoup, nous étions donc curieux de découvrir cette maison du lac et de comprendre où passait notre argent. Nous avons répondu au rendez-vous, et en avons profité pour laisser traîner nos oreilles. Voilà quelques premières impressions :

Beaucoup admirent la vue sur le lac, certains en sirotant une boisson au café. Le point de vue y est assez exceptionnel. Il est certain que ce bâtiment offre aux visiteurs par sa situation, une porte d’entrée sur le lac de grande qualité.

La visite du bâtiment, quant à elle, semble laisser des sentiments mitigés.

Les visiteurs découvrent, dans la partie « office de tourisme », le travail remarquable effectué par les chargées de mission. Les éléments les plus remarquables sont les nouvelles plaquettes touristiques très complètes, le nouveau site Internet complètement relooké et simplifié. De ce côté-là, c’est sûr il y a du beau boulot pour dynamiser le tourisme sur le territoire !

Certains découvrent avec émerveillement l’espace scénographique ses films, son parcours et l’espace jeux pour les enfants. La pédagogie du parcours est soulignée par quelques jeunes institutrices passionnées qui s’y voient déjà avec leurs classes… D’autres se disent que c’est bien joli, mais que cela risque bien de ne pas être à la hauteur du tarif de visite (5 euros), par comparaison avec le tarif de visite d’autres musées.

Certains se disent qu’ils ont déjà vu quelques représentations graphiques quelque part … Ah oui, au musée Lac et Nature à Lépin… D’autres se disent que le film projeté est un joli montage vidéo, mais s’interrogent sur la nécessité d’une salle de cinéma spéciale pour cela ?

Beaucoup ne comprennent pas le sens donné aux totems de photos avec les "personnages" du cru, et le choix de ces personnages-là. Une femme s’étonne de tout son cœur que la centenaire du coin en soit absente, ainsi que toutes les personnes âgées de vieilles familles. Deux parisiens qui passent par-là regardent à peine ces photos, et ne prennent pas la peine d’écouter les témoignages, ils n’en comprennent guère l’intérêt.

Quant à l’« Hydroscope », qui était attendu comme l’élément "phare" du concept, les personnes n’en sortent pas ravies, lorsqu’elles patientent jusqu’à la fin du film pour sortir… Aucune scénographie 3D ou jeux de lumières captivant. L’utilisation d’un écran n’aurait-elle pas pu rendre les images plus belles ?

Enfin, ce qui est majoritairement reconnu, c’est le luxe des lieux et, particulièrement, la disproportion de la taille de ce bâtiment par rapport à ses volumes effectivement utilisés.

L’impression persistante reste que l’on a cherché à étaler le peu de choses disponibles pour tenter d’occuper les lieux. L’espace dédié à l’office du tourisme semble bien trop grand. Tant de volume et de surface au sol inutilisées, il faudra tout de même les chauffer l’hiver, les entretenir l’été, et ce pendant des années !

A l’heure où le conseil général annonce le vote de la mise en place de la tarification des transports scolaires (Lire le même Savoie Mag en page 9), cela fait quand même serrer les dents à beaucoup d’entre nous …  


jeudi 1 mai 2014

RETOUR DE CONSEIL Mu

Le compte-rendu du dernier conseil municipal est en ligne avec 3 annexes.

http://www.novalaise.fr/fr/mairie-infos-pratiques/comptes-rendus-conseil/comptes-rendus-conseil.htm

Notre groupe n'a pas encore acquis tous les bons réflexes, mais nous apprenons vite.

Nous n'avons pas encore pu participer à la mise en place des commissions.... Ce qui rend le véritable démarrage des actions impossible pour l'instant.
Les délégations concédées aux adjoints sont encore à voter pour qu'ils puissent prendre les dossiers en main également.

Mr le Maire, Président de la CCLA, Président du SIVU (c'est nouveau), cumule les mandats et devra donc mettre en place le partage des responsabilités avec ses adjoints à Novalaise et ses Vice-présidents à la CCLA.

Le Conseil CCLA a eu lieu ce 30 avril, infos à suivre.

lundi 28 avril 2014

NOS OREILLES ATTENTIVES


Ce 2è conseil municipal du 25 avril a débuté avec quelques remarques de Mr le maire concernant les enregistrements que nous pouvons faire des séances publiques de Conseil municipal (et communautaires).

Pourtant il s'agit d'une pratique banale, largement utilisée et même carrément organisée par beaucoup de collectivités, elles-mêmes, pour apporter directement l'information "on line" aux administrés.
Il semblerait qu'ici les élus aient du mal à considérer que la vie citoyenne puisse se partager simplement. 

Alors, pendant les conseils publics, nous devons affirmer que les enregistrements sont autorisés, de même que les vidéos ou les photos "d'ensemble" et de groupe. La diffusion est possible. A noter, toutefois, qu'il n'est pas permis de prendre des photos des personnes en plan serré ou en zoomant, cela porte atteinte au droit à l'image. Nous l'avons pourtant vécu très récemment sans rechigner.

Pour confirmation, nous renvoyons à l'Article L2121-18 du code des collectivités territoriales
ou à la question de l'assemblée nationale : http://questions.assemblee-nationale.fr/q12/12-64615QE.htm
Le site Agoravox reprend aussi de manière claire les points importants http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/blogs-et-politique-peut-on-filmer-69355
Au cas où nos "collègues" n'auraient pas remarqué la pratique courante, les débats au sénat ou à l'assemblée nationale sont retransmis... à la télé.

Nous ne faisons qu'utiliser des moyens modernes, de façon à travailler et à analyser les points de vue, a posteriori des réunions, et c'est bien pratique.

Pour rappel, notre programme de campagne a largement insisté sur la transparence nécessaire et le besoin d'une meilleure information localement. Nous nous y emploierons au mieux.
Nous n'avons pas l'intention de diffuser des échanges ordinaires sur des sujets ordinaires. Si des débats contradictoires intéressant les habitants survenaient un jour, la diffusion ne pourrait que permettre une meilleure information. Cela est plutôt positif donc.

Bien sûr, nous avons essuyé plusieurs réflexions déjà, du type "cela ne se fait pas" ou "c'est insupportable", etc...
Et oui, nous en convenons, être en vue renvoie à soi-même et peut être une situation inconfortable. C'est ce que connaissent tous les gens qui sortent de l'anonymat.

Le groupe "Novalaise autrement " vient de se prononcer pour maintenir sa méthode de travail. Il encourage aussi tout le monde à venir assister "en live" aux conseils municipaux ou de CCLA.

Nous pensons que le temps du dépoussiérage est arrivé. Parce que les conseils d'élus ne doivent plus être des "sanctuaires" qui acceptent mal l'observation et le jugement. Les mandats donnés par nos électeurs délivrent un vote de confiance. Nous avons le devoir d'en assumer des positions, en toute transparence. Et avec le sourire, please !!!

vendredi 18 avril 2014

CCLA - 1ère ETAPE.

Ce jeudi 17 Avril 2014, la Communauté de Communes du Lac d'Aiguebelette (CCLA) réunissait son conseil pour la première fois de la nouvelle mandature.
L'ordre du jour débutait, sous la présidence du doyen Mr ANGELINO, par la procédure d'élection du président.

2 candidats briguaient le poste, Denis GUILLERMARD (maire de Novalaise) et Bernard VEUILLET (maire de Nances), président sortant. Chacun a présenté son programme et projet.
Nous vous proposons d'écouter leurs 2 discours de candidature enregistrés en Mp3 :
ICI discours Denis GUILLERMARD
ICI Discours Bernard VEUILLET

Préalablement à la réunion, chaque conseiller avait reçu les programmes écrits qui faisaient office d'engagement pour le futur.

Projet D.Guillermard
Projet B.Veuillet
















A l'issue des présentations, le vote désignait par 14 voix contre 11, Denis GUILLERMARD pour Président de la CCLA.

Ensuite, après avoir accepté que 5 vice-présidences soient mises en place, l'élection des Vice-président(e)s eut lieu.

NB.Intitulés approximatifs car nous n'avons pas le détail exact des contenus de responsabilités.

Sont élus vice-présidente et vice-présidents de la CCLA :

André BOIS, maire de Dullin : "Lac, environnement, agriculture, RNR".
Annick CHEVALIER, maire de St-Alban-de-Montbel : "Tourisme, communication".
Gilbert COURTOIS, 1er adjoint de Gerbaix : "Finances, économie, urbanisme".
Claude COUTAZ, maire d'Aiguebelette-le-lac : "Sport, culture, affaires sociales, affaires scolaires".
Pascal ZUCCHERO, maire de Marcieux : "Associations, travaux, déchets".

Le bureau fut élu ensuite réunissant 10 élus représentatifs des 10 communes de la CCLA :
Le président (Novalaise) et les 5 vice-président(e)s (Dullin, St-Alban-de-Montbel, Gerbaix, Aiguebelette-le-lac, Marcieux).

Pour la commune de Lépin-le-lac : Raymonde GIRARD
Pour la commune d'Ayn : Alain GUICHERD
Pour la commune d'Attignat-Oncin : Jean-Pierre MARTIN
Pour la commune de Nances : Bernard VEUILLET

Nous avons proposé que les PV de délibérations de la CCLA portent désormais les noms des élus qui votent minoritairement (souvent les abstentions ou les votes contre) comme cela se fait dans plusieurs communes. Le conseil a approuvé.

Le prochain Conseil Communautaire aura lieu le MERCREDI 30 AVRIL à 19:00.
Le suivant est programmé pour le JEUDI 22 MAI à 20:00 pour reprendre le cours normal du fonctionnement CCLA :  Bureau le 1er jeudi du mois et CC le 3ème jeudi du mois.

A suivre....

lundi 14 avril 2014

Les biens communaux

Nous visitons....

La maison des associations : plus de 500 m2 de surface. en cours de rénovation pour la 3è tranche.
Une grande partie des anciennes salles de classe sont dédiées à l'Ecole de musique avec insonorisation, isolation...Une salle est dédiée à l'association Vocal'aise. La bibliothèque prend partie importante du rez de cour et l'immense salle située au dessus est une salle de réunion équipée de vidéo projecteur peut recevoir les assemblées d'environ 40 personnes...Un bureau mutualisé permet aux associations d'avoir un lieu  de travail et pour leurs (petites) archives courantes.

Le bâtiment de la Poste accueille 2 appartements d'environ 80m2, à l'étage, mis en location. Le rez de chaussée est alloué à l'ADMR.

La bâtisse de la mairie, entièrement rénovée avec ascenseur. Rez de chaussée : salle des mariages et salle du conseil. 1er étage, accueil secrétariat et bureaux. 2ème étage, bureaux, salle de réunion, archives.
Le sous-sol de la bâtisse est un ensemble de caves voutées en pierre inutilisées sauf une chaufferie.
Le bâtiment annexe est un local de stockage technique, équipé de toilettes, douche.

L'école Elémentaire est un bâtiment récent et parfaitement équipé. Salles de classe, d'informatique, de travaux manuels, salle polyvalente, cafeteria et salle à manger pour les "maternelles" avec équipement de cuisine fonctionnel.

Dans le bâtiment de l'ancienne usine des tapis NOVA, la mairie possède 4 appartements dont 2 rénovés récemment, tous en location.
Le cheminement piétonnier Pédibus a déjà subi des dégradations par des véhicules imprudents. Mr le maire envisage de démonter et de faire à la place, un trottoir (encore un !) tout le long de la route... Qu'en pensez-vous ? ==> onglet Nous contacter.

Le tout neuf Atelier municipal de la Zone artisanale est essentiellement un garage de véhicules (tracteur, balayeuse, 4x4 à plateau, etc...) et outils d'entretien des services techniques de la mairie, avec kitchenette et bureau équipés.

La maison (ex CCLA) de la zone artisanale et commerciale est occupée en location dans les appartements d'étage. Les bureaux du rez de jardin sont vides. Elle devra être rénovée ou détruite pour autre projet....selon les coûts et la destination... Propositions à nous faire pour des idées, des suggestions, des utilisations....!!! L'onglet "nous contacter" en haut de page est là pour ça.

La Grange de l'épine, gros morceau patrimonial et lieu d'histoire. Acquise en 1999, différents projets ont été envisagés sans trouver de destination encore. La bâtisse a accueilli longtemps l'AEL et quelques autres activités. Aujourd'hui, fermée et ayant subi des dégradations, elle attend une remise en état de base. Un règlement de copropriété obligatoire, et n'existant pas encore, doit être mis en place pour régler les tantièmes et communs, puisque la propriété est partagée par 2 propriétaires. Elle date du XIIème siècle, a été détruite et reconstruite en 1714 (date figurant sur le fronton de la porte centrale et sur la cheminée monumentale de la pièce succédant à l'entrée Ouest). Les pièces sont très grandes et les plafonds soutenus par des poutres volumineuses sont très hauts. Une enfilade de 3 pièces principales au rez de chaussée et de 4 autres à l'étage, sont accompagnées de multiples recoins et niches, tels un escalier dérobé ou des accès aux caves (voutées et bien fraîches) encastrés. La porte centrale de la maison donne accès à l'escalier de pierre s'élevant jusqu'au grenier. Habitée jusqu'en 2000, elle est équipée de chauffage central et de pièces sanitaires.
Le Colombier a bénéficié de la réfection de sa toiture et demeure un emblème du domaine. Un très grand jardin de curé entouré de murs s'étend au sud, un hangar fait dos à la route et s'ouvre sur la cour.
Enfin, l'immense grange et ancienne étable/écurie, porte des pierres monumentales impressionnantes. Le parterre de l'intérieur est pavé de gros galets qui lui confèrent un intérêt patrimonial particulier. Sur le côté Nord, une partie d'habitation subsiste.
Un beau projet pourrait s'installer sur ce domaine. Une commission a déjà planché sur ce devenir et ce travail va continuer...

Voici le compte-rendu succinct des 3 premiers Samedi matin de notre mandat, consacrés à ces visites.... Et nous continuons à auditer les lieux de Novalaise.

vendredi 11 avril 2014

INFO : CCLA - Election

Le 1er conseil communautaire se réunira 
JEUDI 17 AVRIL 2014 à 20:00

Maison du lac - Nances

Ordre du jour : 
  • Election du président
  • Fixation du nombre de vice-présidents
  • Election des vice-présidents
  • Désignation des membres du  bureau
  • Questions diverses.

lundi 31 mars 2014

4 places, c'est 4 voix.

Premier conseil municipal pour notre équipe ce vendredi 28 mars. Conforme à un scenario ne nécessitant aucun autre commentaire : 15 - 4. 

Pour ceux d'entre vous, électeurs, qui auraient pu penser qu'une intégration partielle de nos représentants aux postes d'adjoints auraient été "convenable", nous vous annonçons que vos espoirs n'ont été qu'illusion.

Nos marques vont se prendre, et, sans a priori, nous souhaitons, dans cette période de noviciat, faire d'abord connaissance avec chaque conseiller municipal. 
Nous participons déjà aux débats, aux échanges d'idées et nous saurons, soyez-en sûrs, faire preuve de la plus grande courtoisie en affirmant nos points de vue et tenterons souvent de convaincre par des argumentations étayées.

D'ailleurs nos échanges en conseil municipal de ce vendredi, ont d'ores et déjà posé quelques questions : 
  • Sujet : préemption par la CCLA de la propriété de La Crique à Nances sous compromis de vente au gérant actuel. Le Maire de Novalaise a porté en réclamation auprès du préfet l'irrégularité probable du vote en conseil communautaire. Les démarches faites n'ont visiblement pas enrayé le processus de préemption qui est affiché en CCLA en date du 26 mars.  Le suivi de ce dossier ne s'arrêtera pas là pour notre équipe.
  • Sujet : préemption par la CCLA de la propriété "La Boîte à Musiques" début 2013 sous compromis de vente à un repreneur désirant faire un restaurant ouvert à l'année. Ce territoire de Novalaise a été préempté pour être cédé au Conseil Général. Nous avons demandé à Mr le Maire quel projet précis a justifié cette préemption car il nous semble normal que la population puisse savoir de quoi il retourne. Mr le Maire nous informe qu'il lui semble qu'il s'agirait de faire des bureaux pour le Championnat du Monde d'aviron. Lorsque nous répliquons que des bureaux temporaires ne peuvent justifier l'entrave à la reprise d'un commerce local, la méconnaissance du projet final ou la volonté de ne pas s'engager sur le terrain est palpable.
  • Sujet : parking de la Fatta. Nous signalons notre inquiétude née à la vue de la conception du plan de sortie sur la route de Yenne. Mr le maire affirme que la DDE a validé cette configuration et qu'un autre choix n'est pas possible. Mr le Maire propose une visite sur place pour le lendemain en même temps que la visite de la Maison des associations en cours de rénovation.
Ce fut fait ce SAMEDI matin. Nous avons débuté, en petite délégation, une visite détaillée de la Maison des associations. Bâtiment ancien de caractère qui bénéficie de belles prestations, en offrant un espace de travail très confortable pour les musiciens, en particulier. Nous avons appris que les tranches prochaines sont programmées pour l'année 2014. Les associations ont un beau cadre pour s'épanouir. Restera à trouver les modalités d'usage mutualisé et la gestion adaptée des coûts. 


cliquez pour agrandir
Pour le parking de la Fatta, avec l'observation des plans prévus et du lieu d'implantation, nous avons confirmé notre inquiétude pour la sécurité routière. Selon nous, la voie d'entrée-sortie du parking sur la route de Yenne devra être éloignée du virage de sortie village. L'inversion du plan tel que conçu nous semble nécessaire.
D'autre part, pour renforcer la sécurité et mettre en oeuvre un vrai ralentissement des véhicules et des camions dont le nombre de passages va croître, nous avons suggéré de mener la réflexion d'implantation d'un rond-point, d'une chicane ou d'une voie centrale d'attente, en simultané du projet parking.
L'investissement pour la sécurité est toujours prioritaire. Nous avons rappelé le cas de St Genix où les points de sécurité ne sont arrivés qu'après accident mortel.

Malgré sa réticence à reconsidérer ce dossier, Mr le Maire accepte de recontacter la DDE et nous pourrons approfondir le sujet avec les responsables de la commission. 


L'étape suivante sera la CCLA...

mardi 25 mars 2014

Un soutien magnifique. Merci !

Tous les candidats de la liste NOVALAISE AUTREMENT remercient vivement les électeurs qui leur ont manifesté une grande confiance lors du scrutin du 23 mars 2014. 
 
Les 47,04% des voix obtenus, marquent la volonté claire d'une grande partie de la population de soutenir d'autres orientations pour la commune, telles que nous avons pu les proposer. 


En raison du système électoral de liste bloquée, la liste qui arrive en tête obtient automatiquement au moins 75% des sièges. De même, pour l'élection à la Communauté de Communes.

4 élus de notre liste prennent place parmi les 19 du Conseil municipal de Novalaise. Ils feront valoir le mieux possible l'opinion de près de la moitié des électeurs du village.

... Et ils se chargeront de bien le rappeler tout au long de cette mandature. 

Pour les mêmes raisons du système électoral, 1 seule élue du groupe sera présente au Conseil Communautaire du Lac d'Aiguebelette. Elle devra porter la voix de cette presque moitié d'opinion des habitants de Novalaise.... et rendra compte des agissements, des débats, des décisions, au fur et à mesure et, dans la mesure de l'accès aux informations, les partagera régulièrement.

La transparence, le partage d'information, le dialogue, l'échange d'idées étaient un point très important des orientations de politique de notre équipe.  

Nos élus feront tout leur possible pour le mettre en oeuvre.

Gardez le contact, nous transmettrons les informations récoltées, et ceci durant les 6 ans du mandat.
Elles seront tenues à disposition sur ce site internet.  

Pour recevoir nos news automatiquement sur votre boîte mail personnelle, notez votre adresse mail dans la case prévue en haut de la colonne de droite.

Circulez l'info et notez bien le nom du site.
www.novalaise-autrement.fr
L'équipe élue
Les résultats ci-dessous.

NOVALAISE élection du 23 mars 2014




LISTEVoix % inscrits % exprimés Sièges au conseil municipal Sièges CCLA
Vivons Novalaise ensemble54537,3852,96154
1. M. Denis GUILLERMARD



Oui
2. Mme Lysiane PERRIER



Oui
3. M. Gilles GROS



Oui
4. Mme Claudine TAVEL



Oui
5. M. François GAUTIER




6. Mme Catherine LAUDE




7. M. Robert MILLION




8. Mme Mireille BERNARD




9. M. Pascal HENRY




10. Mme Isabelle GUILLAUD




11. M. Alain PLOUZEAU




12. Mme Anne-Marie JULIEN




13. M. François CHARPINE




14. Mme Marie PUGNOT




15. M. Patrick DAMIAN-TISSOT




Novalaise Autrement 48433,2047,0441
1. Mme Martine SCHWARTZ



Oui
2. M. François LOPEZ




3. Mme Véronique GUILLOT




4. M. Philippe BETTON




Nombre % Inscrits % Votants

Inscrits Novalaise1458



Abstentions 39727,23


Votants 106172,77


Blancs ou nuls 322,193,02

Exprimés 102970,5896,98

dimanche 23 février 2014

Bonjour à tous !

Nous avons choisi de présenter notre candidature pour que la démocratie locale ait un vrai sens. Pouvoir faire un choix est indispensable pour les habitants de Novalaise et de la Communauté de Communes du Lac d'Aiguebelette.

Une équipe dynamique, engagée, est réunie ; très attachée aux valeurs et au site exceptionnel dans lequel nous vivons tous.
Des compétences, l'équipe n'en manque pas. Tous sont habitués aux responsabilités dans leur métier et dans leur quotidien. Finances, gestion, bâtiment, travaux, juridique, social, animation, relationnel, évènementiel, environnement, tous les domaines seront maîtrisés.

Notre intention de donner une meilleure place à l'information, aux échanges avec la population, à l'écoute aussi, marquera une autre façon de gérer le territoire et son avenir.
Quant à la gestion des dépenses, nous comptons endiguer la fuite en avant et oeuvrer pour une réorientation des politiques engagées, notamment celles de la CCLA.


Le mot de Martine Schwartz :

" Disponible, je suis à même de pouvoir m'investir dans la vie municipale et dans celle de la CCLA avec l'énergie qui conviendra à sa bonne gestion. Mais c'est bien toute l'équipe qui prendra place dans les décisions car nous avons l'intention de piloter la commune ensemble, comme de promouvoir des moyens différents pour la prise de décisions en Conseil municipal ou en CCLA. "